Bilan matériel : les lunettes de soleil

Pour rappel il s’agit d’Oakley Flak Jacket.

A peu de choses près j’ai porté ces lunettes tous les jours pendant 14 mois ! Alors pour ceux qui ont un peu lu le récit vous savez pourtant qu’il n’a pas fait beau tous les jours… et pourtant je peux vous assurer que faire du vélo avec des lunettes c’est vraiment plus agréable que sans, notamment pour des raisons de vent dans les yeux. Ca ne vous viendrait pas vraiment à l’esprit de rouler dans une voiture sans pare-brise, ben en vélo le pare-brise c’est une bonne paire de lunettes.

J’avais longtemps cherché et hésité entre diverses configurations afin de pouvoir disposer de lunettes à la fois protectrices contre le vent quelle que soit la météo ainsi que le soleil en général, notamment en dehors de l’utilisation sur le vélo… bref des lunettes discrètes lorsqu’on visite une ville ou qu’on bulle à une terrasse de café.

Une paire de verres photochromiques (qui se teintent avec le soleil) aurait été idéale, mais je n’ai pas réussi à trouver quelque chose de sympa niveau look. En gros en mode « soleil » quand il fait beau ça fait souvent « lunettes de vélo » genre verres jaunes, pas très passe partout en ville.

J’avais donc fini par trouver des lunettes aux verres facilement interchangeables et acheté des verres classiques noirs (catégorie UV 3) ainsi que des verres totalement transparents.

99% du temps ce sont les verres teintés qui ont servi car dans les faits on roule quand il fait jour et quand il fait jour les verres teintés laissent malgré tout suffisamment passer la lumière pour que ça soit confortable.

Lorsqu’il pleut ou quil fait gris le ciel est lumineux et les verres teintés sont appréciables.

Il y a quelques fois où j’ai utilisé les verres transparents, notamment tôt le matin, qu’il fait froid (le vent fait pleurer) mais honnêtement ça n’était pas indispensable, avec les verres teintés ça aurait pu le faire.

Il y a aussi le fait que même si l’opération de changement des verres est simple et rapide il faut malgré tout s’arrêter, retirer les éventuels gants, … bref c’est une manipulation qu’on n’a pas trop envie de faire souvent.

Donc côté verres je dirais qu’en fait l’idéal si on ne trouve pas de verres photochromiques « esthétiques » c’est d’avoir les verres teintés classiques + des verres photochromiques « moches » mais qu’on n’hésitera pas à mettre avant de partir le matin car on pourra toujours utiliser les lunettes dans la journée sans avoir à rechanger les verres.

Après comme je disais plus haut c’est loin d’être indispensable, et vu le prix de bonnes lunettes et de bons verres, si on est un peu short financièrement on peut se contenter d’une seule paire de verres.

Venons-en maintenant aux lunette en elles-mêmes : géniales ! Aucune critique, elles sont juste parfaites. Les verres ont leur quota de petites rayures mais les montures sont intactes malgré l’utilisation dont je viens de vous parler (vent, froid, soleil, nombre de jours d’utilisation…). L’excellent point c’est le système de fixation des branches sans aucune vis. On peut écraser les lunettes, au pire les branches se déclipsent mais rien ne casse. Pas de vis à perdre ou qui rouille. D’ailleurs ma méthode de nettoyage préférée c’est de les passer totalement sous l’eau avec du liquide vaisselle. Elles n’ont pas bronché, et pour tout dire ce sont maintenant les lunettes de soleil que j’utilise principalement l’été « hors vélo ». Rassurant aussi de se dire qu’on peut trouver des pièces de rechange (appuis de nez par exemple) ou plus simplement des verres neufs.

Bilan final :
Verres : je prendrais des photochromiques (au lieu des transparents) + des teintés UV 3
Montures : les mêmes.

Cette entrée a été publiée dans Matériel. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.