40 jours !

Ce soir le décompte affiche 40… quarante jours avant le départ. Premier réflexe de tous les deux face à l’échéance : stress !

Mais faisons un peu le bilan de l’évolution des « travaux » :

Du côté du positif, Hélène a donc cédé son cabinet à Doriane. Plutôt que de vous refaire un historique complet, allez faire un tour du côté du blog diététique d’Hélène.
Pour simplifier, le local a été sorti de la cession et c’est donc Doriane qui verra directement avec la propriétaire pour refaire un nouveau bail (ou non selon leur choix) à la fin du préavis d’Hélène. En attendant c’est clarifié, et la vente a donc pu avoir lieu. Hélène est ravie de savoir ses patients entre de bonnes mains et ça c’est très chouette. Depuis le 1er février elle est donc officiellement en mode glandouille (mais non je plaisante, vu le boulot qu’il reste à faire). Pour moi ça attendra le 25 au soir.

Comme vous avez pu le constater, côté matériel on commence à être pas mal au point. Il reste quelques trucs à finaliser mais c’est en bonne voie et il ne devrait pas y avoir de souci particulier. C’est l’avantage de la carte bleue, c’est qu’elle décide unilatéralement de pas mal de choses et quand elle a décidé tout va plutôt comme sur des roulettes (bon on attend encore 2 super vestes de pluie perdues quelque part entre l’Angleterre et la France mais sinon ça roule).
Gros gros cartons rouge à absolument tous les transporteurs, en ce moment on peut dire qu’on a un peu tout testé (Coliposte, Chronopost, Fedex, UPS…) il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, entre les avis de passage laissés alors que nous sommes là, les coups de fil pour nous demander de descendre récupérer le colis (moi j’habite et je paye pour une remise en main propres chez moi, pas dans mon hall d’immeuble !!!)… et le livreur qui se barre en laissant le colis sur les boîtes aux lettres avant qu’on ait finalement rejoint le hall c’est juste du n’importe quoi !!!

Le déménagement se profile aussi. Les 2 agences de location sur lesquelles on comptait on pour l’une fermé et l’autre ne travaille plus avec le prestataire de location/dépôt du camion dans une autre ville. Nous avons donc trouvé autre chose… et devrons aller chercher un camion à Bondy (en vélo car c’est trop compliqué en transports en commun) le vendredi soir pour déménager le samedi matin. Côté avantages, on pourra commencer le déménagement de bonne heure, par contre ça veut dire qu’il faut qu’on trouve un stationnement dès le vendredi soir… ça va être fun ! Dans le doute de la quantité de meubles qu’il y aura on a préféré prendre plus grand que trop petit, ça sera donc un 20m3 !

Notre appartement vient tout juste d’être vendu… enfin celui de notre propriétaire. Allez je vous le fait à 400 000 € pour un poil moins de 49 m²… un couple Anglais-Français. 1 seule visite samedi (mais sérieuse) et ils valident l’achat le lundi. Pas mal ! Vive Paris ! C’est pas trop le jeune couple qui s’installe et ils ont pas mal de projets de travaux donc il est très peu probable qu’ils soient attirés par la reprise de meubles/électro ménager. On va donc devoir de nouveau se creuser la tête pour le jeu du « on brade ou on déménage ? ».

Les démarches administratives sont en phase « en cours » avec :
– des choses bien avancées : Hélène récupère son passeport demain, ma carte d’identité ça sera d’ici une dizaine de jours / les préavis, courriers de résiliation, … sont planifiés et se succèdent tranquillement (ce mot m’interroge toujours : 2 L, pourquoi on prononce tranki-lement et non pas tranki-yement ?)
– des choses plus en mode « on ne sait toujours pas trop comment faire » : fin d’activité pour Hélène, transfert de lieu d’activité + type d’activité pour moi (auto-entrepreneur -> profession libérale) + salariat/fin de salariat (caisse de cotisation pour l’assurance maladie par ex… big bazar en perspective).

Côté « trajet »… on commence tout juste à avancer. Je pense qu’on aura défini à peu-près le Paris-Berlin avant le départ mais probablement pas beaucoup plus. Par contre on prend beaucoup d’avis et conseils autour de nous. Il est donc possible qu’on ne fasse pas le tour de la Suède/Finlande par le nord (on nous a dit que ça risquait d’être monotone) et qu’on coupe au milieu en bateau. Autre ajustement très probable : passer par Cracovie plutôt que (ou en plus de) Varsovie. On espère avoir un peu de temps avant le départ pour potasser un peu plus en détail les infos sur les pays pour définir un trajet passant par les points qui sont les plus susceptibles de nous intéresser.

Toujours sans grande percée, l’aspect hébergement chez l’habitant pendant le voyage. Le « Couch surfing » et les « Warm showers ». L’interrogation persistante étant « pourra t’on réserver à l’avance ? ». C’était un des points négatifs qu’on avait constaté lors de notre périple aux Pays-Bas : on s’était inscrit à une association « l’amis des vélos » (en hollandais dans le texte 🙂 mais quand on avait compté sur un hébergement déjà c’était compliqué d’appeler (tel portable qui coûte une fortune, barrière de la langue) et surtout on n’avait jamais réussi à trouver un endroit libre seulement 24h à l’avance. Et à vélo c’est difficile de prévoir au delà. Hélène a donc au programme des jours à venir de creuser un peu les avis sur le sujet, le comment ça fonctionne…

Du côté des surprises, et plutôt des mauvaises, c’est la santé. Je ne vais pas rentrer dans les détails parce qu’il y a encore pas mal d’inconnues mais pour résumer, on n’a jamais été autant déglingués que cette année. Je ne pense pas qu’il y ait de rapport mais c’est pas vraiment idéal quand on aimerait justement partir l’esprit léger de ce côté. Rassurez-vous nous ne sommes pas à l’article de la mort. Mais ça complique encore plus nos interrogations sur l’aspect « assurance maladie » pendant le voyage.

Sinon toujours du côté des choses pas drôles, la locataire de notre studio à Nantes vient tout juste de donner son préavis. On avait anticipé que ça puisse se produire pendant le voyage mais là ça tombe pile poil à un moment pas idéal pour gérer la transition (en gros selon ce qu’elle trouvera ou non un nouvel appartement avant la fin du préavis nous permettra ou non de nous en occuper nous-mêmes.)

En tout cas pendant ce temps là on a un carnet mondain très rempli. C’est sympa on voit en ces 3 premiers mois de 2011 plus de provinciaux en vadrouille à Paris qu’en 3 ans en temps normal. On sent que l’hôtel Lepic va manquer, c’est avec plaisir qu’on reçoit les « c’est probablement la dernière fois qu’on vient… » on se sent moins seuls à parler de « dernière fois » comme si c’était la fin du monde :)))

Alors à 40 jours du départ, même si le gros de la situation est géré on a quand même ce petit coup de stress lié aux points pas encore très clairs (appart, meubles, santé, paperasse …). Dès qu’on voit un bout de nature en photo ou vidéo on se dit « punaise ce que j’ai envie de partir je n’en peux plus d’attendre » mais plus le départ approche plus la pression monte : on va se retrouver SDF pendant un an on a plutôt a bien gérer les choses avant. Même si on est à la pointe technologiquement gérer les problèmes en France depuis une tente en pleine forêt suédoise sera vite très compliqué !

PS : ah oui j’oubliais : j’ai trouvé mes lunettes ! Il me manque encore des verres qui ne devraient plus tarder à arriver (c’est mieux pour des lunettes) mais c’est bon : 1 monture + des verres foncés + des verres 100% transparents… tada !

Cette entrée a été publiée dans Préparatifs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.