Bilan matériel : l’ordinateur portable

Pour rappel il s’agit d’un Apple Macbook Air 11 pouces.
Quelques arrachages de cheveux, notamment du côté du clavier (faire les crochets, accolades, petit 2 du carré…) mais sinon il s’agit vraiment de l’ordinateur idéal pour le voyageur nécessitant une machine légère, autonome (pour écrire le récit) mais aussi et surtout assez puissante pour assurer un minimum de gestion de photos/vidéos durant le voyage.
Quand on est partis c’est simple, c’était à mes yeux le seul ordi adapté, donc pas trop le choix. Aujourd’hui grâce à lui un nouveau segment est né du côté des PC : les ultrabooks.

Que dire de plus ? Hormis les petits détails évoqués plus haut j’ai eu beaucoup de plaisir à utiliser cet ordi qui démarre très vite, n’a jamais eu le moindre problème et a toujours répondu parfaitement à ce qu’on lui demandait de faire. C’est bête mais c’est important de ne pas avoir de galères d’ordi en voyage… Quand je vois comment ça me pourrit la vie quand ça se produit « à la maison », alors à 1000 km du plus proche réparateur agréé, il vaut mieux avoir du matériel fiable si on compte sur lui.

Une question intéressante (mais oui) : l’ordinateur est-il nécessaire ? vital ? inutile en fait ? … Je dirais que tout dépend de votre besoin de rester en contact avec le net (dans notre cas une activité professionnelle « imposait » quasiment l’ordi donc la question ne se posait pas trop. Il y a aussi l’orientation qu’on voulait donner au voyage : partager autant que possible « au fur et à mesure » ce qu’on vivait avec les gens qu’on aime. Récit, photos, vidéos… dans ce cas là l’ordi est très pratique. Il y a toujours la solution cybercafé et squat des ordinateurs des couchsurfeurs mais si vous voulez écrire des choses un tantinet longues, trier ou redimensionner vos photos, rien ne vaut votre ordi, qui peut fonctionner « offline » pour préparer les contenus et ensuite les mettre en ligne quand vous avez une connexion. Ne sous-estimez pas non plus le caractère particulièrement pénible des claviers avec les touches « pas dans le bon ordre » comme nos voisins possèdent (ah on me souffle dans l’oreillette que c’est plutôt la France qui est une exception avec son AZERTY) m’enfin vous m’avez compris.

Sinon si vous êtes du genre cartes postales et un email à tout le monde une fois par mois avec 10 photos en pièce jointe (ou un blog du même acabit) je vous invite plutôt à partir avec des grosses cartes mémoire pour l’appareil photo et point barre. Moins de poids, moins de tracas (recharge notamment) et plus d’euros pour voyager. Le smartphone prendra le relais pour accéder au net au Starbucks 🙂

Si c’était à refaire : je regarderais donc du côté des ultrabooks, histoire de voir si on peut avoir une machine équivalente à un tarif un peu moins cher, mais le Mac a quand même de très bons points du côté de l’autonomie réelle (7 heures en écriture de récit sans wifi activé et luminosité au minimum), de la qualité de fabrication/solidité ainsi que… du touchpad vraiment agréable sans avoir à aucun moment l’envie d’y associer une souris (et hop quelques centaines de grammes en moins à trimbaler).

 

Cette entrée a été publiée dans Matériel. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Bilan matériel : l’ordinateur portable

  1. Tellier dit :

    bonjour, pourrez vous me tenir au courant si vous trouvez le moyen de recharger la batterie d’un ordinateur portable PC (toshiba en l’occurence) ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.