12 mois ?

Encore une question existentielle : on part combien de temps ?

Le fait d’organiser :

– la « clôture de Paris » avant de partir

– de ne plus avoir d’emploi salarié avec obligation de retour du à un congé sabbatique

–  d’avoir pris pas mal d’avance sur la création de nouveaux cours de photo et de pouvoir les gérer (un peu) à distance

tout ça fait que globalement la durée du voyage n’a pas besoin d’être ultra précise. On ne sait pas encore si c’est quelque chose de positif ou non (une deadline ça peut aussi aider à avancer) mais ça donne surtout une liberté pour coller à nos désirs tels qu’ils se formeront au cours du voyage et également de suivre un peu le climat pour ne pas trop se cailler. L’idée du parcours étant de monter vers le nord (Danemark, Norvège, Suède, Finlande) en avançant vers l’été puis de redescendre avant de se faire rattraper par l’hiver. Ce qui nous amène vers un noël en Grèce… ensuite c’est encore flou car si on ne veut pas dormir à -10°C il faut rester pas mal au sud, il est donc possible que le rythme ralentisse en janvier/février afin de remonter doucement l’Italie, la côté d’Azur, redescendre en Espagne ? au Portugal ? tout ça est encore flou à l’heure ou j’écris, ce qui rend donc la date de fin du périple très hypothétique… et laisse encore beaucoup de place à des modifications d’ici le départ, voir à de grosses modifications pendant le parcours… et si finalement on élargissait un peu le voyage ? et si on voulait rentrer plus tôt ?

Beaucoup d’inconnues de ce côté là mais aussi une très grande liberté et ça c’est très plaisant.

Cette entrée a été publiée dans Préparatifs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.